Qui sont les orthoptères de la Réserve naturelle ?

© Gilles San Martin
27 Août 2021

Sauterelles, grillons, criquets, courtilières… Des mois de mai à septembre, le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne a entrepris de mettre à jour ses connaissances sur les orthoptères dans le cadre du plan de gestion de la Réserve Naturelle Régionale.

Ce sont donc des inventaires de ces petits habitants qui ont eu lieu tout l’été. Grâce à des reconnaissances à vue et au chant, 22 espèces ont été recensées cette année, sur les 23 connues sur le site. Quatre d’entre elles méritent une attention particulière.

Inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de Champagne-Ardenne, elles sont exclusivement associées aux milieux humides de la Réserve.

 

  • Courtilière commune (Gryllotalpa gryllotalpa)

La courtilière commune creuse des terriers et des galeries dans le sol pour s’y reposer, chasser et pondre ses œufs. Elle a donc une affinité particulière pour les sols humides et meubles. Trouvée au sein même de l’étang en assec, il est probable que cet état lui ait été favorable. Se nourrissant du système racinaire de diverses plantes, elles posent souvent problèmes aux jardiniers. C’est en partie pour cette raison que ses populations ont diminuées.

Statut : espèce fortement menacée

© Hans Braxmeier
  • Criquet des roseaux (Mecostethus parapleurus)

Le criquet des roseaux est peu exigeant quand il s’agit de son habitat, mais il a besoin d’humidité. C’est pourquoi il fréquente principalement les prairies humides. Grâce à ses ailes bien développées, il effectue des vols assez longs lui permettant de se déplacer facilement. Avec la destruction des milieux humides ces dernières années, ses populations ont régressé.

Statut : espèce menacée à surveiller

© Gilles San Martin 
  • Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum)

Le criquet ensanglanté apprécie tous les milieux humides. Lorsque ces conditions sont réunies, c’est un insecte relativement commun. Les mâles sont facilement reconnaissables grâce à leur « chant » : certains diront qu’ils font un bruit de clôture électrique, d’autres un bruit de briquet. C’est une espèce qui a décliné avec la dégradation de son habitat de prédilection : les zones humides.

Statut : espèce menacée à surveiller

© Gilles San Martin 
  • Conocéphale des roseaux (Conocephalus dorsalis)

Le conocéphale des roseaux est une sauterelle qui affectionne les milieux humides, et notamment les zones à carex. Incapable de voler, ses déplacements sont limités. Avec la fragmentation des habitats, ses populations sont souvent isolées. Ce problème engendre donc une réduction du nombre d’individus, qui est amplifié par la destruction des zones humides.

Statut : espèce fortement menacée

© Gilles San Martin

Chaque année, nous continuerons à recenser les sauterelles, grillons, criquets et courtilières présents sur la Réserve Naturelle Régionale. Ces observations nous permettront de suivre les populations de ces espèces menacées, et qui sait… peut-être en rencontrer de nouvelles.

 

A lire également

  • © Yohann BROUILLARD

    Pourquoi l’étang est-il en assec ?

    Le 12/01/2021

    L’étang de Ramerupt est laissé en assec depuis novembre 2020 pour une durée d’un an. Nous vous expliquons pourquoi le CEN Champagne-Ardenne perpétue cette pratique ancestrale.

  • RNR Etang de Ramerupt
    © Christiane FAUVEL

    Pêche traditionnelle au filet !

    Le 24/11/2020

    Pour la première fois réalisée sans public suite aux normes sanitaires exigées, la pêche biennale de l’étang de Ramerupt s’est déroulée les 17 & 18 novembre 2020.

    C’est muni de leurs attestations et de leurs masques que les bénévoles ont sortis plus de 3 tonnes de poissons, sous la houlette de monsieur PASSOT de la pisciculture du Moulin de Voulpaix dans l’Aisne.